Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

La petite nouvelle (histoire vraie ) – part 1La petite nouvelle (histoire vraie )Je suis dans une troupe de théâtre amateur depuis plusieurs années, mes camarades sont les mêmes depuis presque tout ce temps, des personnes d’un certain âge et rarement de jeunes personnes.Cette année la saison débute et nous sommes tous là, le metteur en scène nous distribue nos textes et nous commençons une première lecture. Pendant que nous lisons, une personne arrive, une jeune demoiselle brune très mignonne, elle est habillé d’un petit jeans troué et d’un petit pull léger, elle semble vraiment très jeune et pourtant elle attire mon regard, ces jolies formes et son jolie visage n’y sont pas pour rien. Elle entre nos dis bonjour et se présente, elle s’appelle Marie (choisi pour le récit mais ce n’est pas son vrai prénom), elle a tout juste 19ans, me voilà ravis de cette nouvelle.Notre metteur en scène lui propose alors de faire cette lecture avec nous et lui propose le rôle de Rose, une de mes élèves, la séance se poursuit et nous n’avons pas vraiment l’occasion d’échanger hors mis les rôles que nous jouons. Cette première séance se termine ainsi. La semaine suivante nous revoilà tous là, Marie également, toujours très bien habillée. Nous commençons les répétitions mais je suis un peu déçu car nous n’avons jamais l’occasion de discuter et j’aimerai bien en savoir un peu plus sur elle, malheureusement bien que nous nous voyons tous les lundis cela n’arrive jamais, du moins pas ensemble, j’apprends juste qu’elle est étudiante.Le destin était de mon côté, un jour ou j’étais en terrasse d’un café, j’étais en train de lire et j’entends un « bonjour », assez surpris je relève la tête et c’était Marie, je me lève la salut et lui demande ce qu’elle fait dans le coin, elle m’apprend alors qu’elle est étudiante dans cette ville, heureux hasard car j’y travaille également, après avoir échangé quelques banalité, elle repart en me disant à bientôt.Le lundi d’après, répétition, Marie comme toujours est là et ce jour-là vient discuter un peu avec moi et me demande si je suis souvent à ce café, je lui réponds que oui quasiment tous les midis car c’est en face de mon bureau. La séance se passe et au moment de ce dire au revoir elle me dit « peut-être à cette semaine », au fond de moi je l’espère vraiment.Le lendemain comme à mon habitude j’y suis et au fond de moi j’espère vraiment güvenilir canlı bahis siteleri voir Marie, il ne me fallut pas longtemps avant de la voir arriver, habillé d’un petit jeans noir et d’un chemisier blanc elle était superbe, elle arrive me dit bonjour ce coup-ci en me faisant la bise, je lui propose de s’assoir avec moi, je lui offre un verre, elle se contente d’un Perrier.Pendant que nous discutons, je la détail du regard, un visage très doux, une petite bouche au lèvres fine, sous chemisier n’est pas très large et n’est pas fermé jusqu’en haut de qui laisse deviner un petit décolleter, elle est vraiment belle cette demoiselle. Après avoir bu nos verres je dois retourner au bureau, je lui fais la bise avant de partir et juste avant de la quitter elle me demande si je veux qu’on échange nos numéros si un jour on veut répéter ensemble, bien évidement j’accepte.Le soir je reçois un petit message qui dit « bonsoir c’est Marie, merci pour le numéro, quand aimerais tu qu’on répète ensemble », je lui réponds donc « Bonsoir, quand tu veux tu n’as qu’à me dire tes disponibilités », elle me répond le mercredi et le jeudi et ajoute « donne-moi ton adresse si tu veux », on s’accorde donc sur le jeudi soir.Le jeudi arriva, 18h, Marie sonne chez moi, elle arrive dans un petit jeans moulant, ce qui me laisse percevoir un petit cul fin mais cambré, en haut de nouveau un petit chemisier qui ouvert de trois bouton en haut de qui laisse de nouveau une vue sur son petit décolleté. Nous nous asseyons sur le canapé et buvons un verre avant de commencer, j’ai les yeux qui dérivent souvent sur son chemisier car je peux apercevoir entre deux bouton, la naissance de sa poitrine et son soutif, elle est vraiment superbe. La soirée se passe nous répétons pendant une petite heure et elle me quitte.Les soirées s’enchainent et nous nous lions vraiment d’amitié, un soir au fil d’une discussion, je lui demande si elle a un copain, elle me répond que non, je suis un peu surpris et lui rétorque « une demoiselle aussi jolie que toi, ils devraient se bousculer », et sa réponse fut rapide « ce n’est pas que je ne plais pas mais je suis plus attiré par les hommes plus âgées mais c’est rarement réciproque », je lui dis alors « ils savent pas la chance qu’ils ont », la discussion s’arrête là car il est l’heure qu’elle parte.Plus tard dans la soirée, elle güvenilir illegal bahis siteleri m’envoie un message en me disant « merci pour ton compliment, tu es un bel homme aussi », je lui réponds « merci jolie demoiselle », mon téléphone vibre de nouveau et elle me demande si je suis libre demain soir, je lui dis que oui et lui demande si elle veut de nouveau répéter, elle me dit « non je voulais aller me balader et je me demander si tu avais envie aussi », sans hésiter je lui répondis « oui avec plaisir », elle me dit alors « je viens chez toi demain à 19h, bisous et bonne soirée ».Le lendemain, 19h pile, Marie arriva, dans une petite robe et sur les épaules une petite veste en laine, je l’invite à entrer, je m’habille également et lui demande ou elle veut aller, elle me dit « comme tu veux, j’ai juste envie de me balader », je lui propose alors « Honfleur ?, enfin ca dépend à quelle heure tu dois rentrer », avec un grand sourire elle me répond « Je n’ai pas d’heure, Honfleur c’est parfait ». Nous voilà partis, sur la route nous discutons de tous et de rien, elle est très bavarde j’aime ça. Une petite heure et demi plus tard nous voilà arriver, on se balade sur le port et je lui offre une glace, nous allons marcher un peu sur la jeter et en marchant elle me prend la main, il fait noir nous discutons et d’un coup elle me demande « tu me trouve vraiment jolie », je lui répond alors un peu gêné quand même « oui tu es vraiment très belle », elle se tourne vers moi me dit merci, suivit d’un petit smack, nous continuons notre balade et à plusieurs reprises, elle m’embrasse et de plus se sont de vrais baiser, elle est vraiment surprenante.Après un long moment sur la jetée, nous décidons de rentrer.Sur la route, sa main tiens la mienne, et petit à petit elle me la pose sur sa cuisses, la passant même sous sa jupe, elle me demande si j’aime ça, je lui réponds que oui qu’elle a la peau très douce, elle me demande aussi si elle me plait, ce à quoi je réponds « tu es superbe tu sais » et c’est moi qui naturellement remonte ma main, pour voir jusqu’où elle me laissera aller, ma main arrive à sa culotte et elle me demande « tu veux que je la retire », évidement je réponds oui, et elle la retire, s’avance sur le siège, écarte les cuisses et me dit « tu peux recommencer », alors de nouveau je passe pas main sous sa robe et monte doucement güvenilir bahis şirketleri vers son intimité arrivant à son pubis qui n’était pas épilé, elle me dit alors « j’espère que tu aimes aussi comme ça », bien évidemment ses poils ne me dérange pas du tout, je commence donc à la caresser, elle a de toutes petites lèvres, je les titille lentement et arrive sur son petit clito, elle est très expressive et commence déjà à gémir et je sens bien sa petite chatte déjà se tremper, tout en roulant je passe devant un panneau annonçant un air de repos à 2000m et elle me dit « arrête toi », nous arrivons sur l’air, personne à l’horizon, je me gare et aussitôt je reprends ce que j’étais en train de faire, la fouillant jouant avec sa petite chatte j’y introduit un premier doigts, elle se son côté essaie de déboutonner mon pantalon, je l’aide un peu, et aussitôt elle sort mon sexe et commence à me branler, elle me fait ça divinement bien, le moment est vraiment jouissif, elle en train de jouir sous mes doigts et moi en train de me faire branler par une jeunette très coquine, je pouvais n’être qu’aux anges, elle en rajouta une couche quand elle me dit « recule ton siège », mes yeux devaient briller car je savais ce qui allait se passer, elle me grimpa dessus, se collant à moi pour m’embrasser, elle fit tomber les bretelles de sa robe, ses petits seins cachaient par son soutif me donnaient envie, elle le dégrafa rapidement, et avec son petit air coquin elle me dit « alors elle te plait, j’ai bien vu comment tu la mater à chaque fois qu’on se voyait », je ne lui répondis pas et posa ma bouche dessus pour lui lécher les tétons, avec ma main je la doigtais en passant par derrière, elle était en train de jouir sur moi, elle finit par soulever son petit corps et en attrapant ma queue avec sa main la posa sous sa petite chatte et s’empala dessus, commençant des petits vas et viens pendant que je lui léchais les seins, elle avait une toute petite chatte très étroite un régal, elle accélérait son mouvement, je sentais bien sa chatte coller à ma queue, je lui demandais de ralentir car j’allais pas tarder à jouir et elle me dit « vas-tu y peux dedans » et il ne me fallut pas longtemps pour jouir en elle, elle resta comme ça sur moi et nos deux bouches se retrouvèrent pour un baiser langoureux, quand on se décolla elle me dit « merci », c’est moi qui aurait dû la remercier pour cette soirée exquise, elle se remis sur son siège juste après et on finit pas rentrer chez nous. Quand je la déposais elle me dit « j’espère qu’on continuera » et je lui répondis que oui que je la trouvé géniale et effectivement dès le début elle m’avait plus et ce n’était pas fini.La suite plus tard

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32