Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Mon amantJe m’apprête une dernière fois dans la salle de bain en attendant Bernard. Je me regarde dans le miroir et le résultat me satisfait.Bernard m’avait demandé de porter des bas noirs, un string et un porte-jarretelles. « Tu te sentiras bien femelle », m’a-t-il confié tout à l’heure sur le chat du site où nous avons fait connaissance il y a déjà quelques années.J’ai finalement opté pour un joli tanga en dentelle noire, des bas, bien sûr, et une petite nuisette noire brodée, tellement transparente qu’elle ne masque presque rien ! Le tanga me dessine de jolies fesses et laisse apparaître mon sexe épilé à travers la dentelle. Même sous la nuisette qui décidément ne cache pas grand-chose et laisse tout deviner. C’en est presque indécent, mais c’est aussi l’effet recherché. J’espère que je lui plairai comme cela. Tant pis pour le porte-jarretelles ; c’est joli, mais pas très commode quand il faut enlever sa culotte dans le feu de l’action, et ce soir, je sais ce qui m’attend avec mon amant.Bernard… C’est mon amant « occasionnellement régulier ». Je le contacte sur le site dès que l’envie de mâle se fait trop forte et me vrille les entrailles. Être célibataire n’est pas toujours facile…[chat] : T’as le feu au cul, salope ?Bernard n’est pas ce qu’on peut appeler un amant romantique, loin s’en faut. Ce n’est d’ailleurs pas ce que je lui demande. Il a l’avantage d’être direct et de ne pas tourner autour du pot. Je ne peux souvent que lui répondre, non sans une certaine culpabilité nymphomaniaque :[chat] : Oui, j’ai envie de te sucer, que tu me pénètres comme tu sais si bien le faire !Bernard n’est pas l’amant de mes fantasmes : la soixantaine (j’ai quant à moi quinze ans de moins), plutôt chétif, il possède cependant un énorme avantage, en plus de sa disponibilité : un sexe de 19 cm, très bien dessiné et dont je suis raide-dingue. Au fil de nos rencontres ces dernières années, il a su me rendre accro de cet appendice vigoureux et endurant, que j’adore avoir en bouche pour des pipes profondes. Au fil des années, je dois avouer qu’il a fait de moi « sa salope ». J’aime quand il me baise, même sauvagement. Il reste toujours attentif à moi, à mon plaisir et je dois avouer qu’il me fait jouir à chaque fois. Je ne sais pas comment cet homme-là s’y prend, mais il sait y faire pour m’amener à l’orgasme. À chaque pénétration. Que peut-on finalement demander de plus à un amant ?J’en suis à ce point-là de mes réflexions quand je me rends compte que Bernard, justement va bientôt arriver. escort hatay J’enfile prestement une chemise et un jean un peu large. Je serai moins sexy, mais il ne s’agirait pas que j’ouvre en tenue légère à un voisin ou un ami de passage par hasard. Que penserait-il de moi ? Certainement que je suis une belle salope ! Et il aurait raison. Sauf que ce soir, c’est de Bernard que je serai la petite salope, nous avons la nuit pour nous… C’est le seul homme que j’autorise à passer la nuit dans mon lit de temps à autre. Célibataire, je ne recherche pas l’amour, mais du sexe. Et il m’en donne avec tellement de générosité. Alors ce soir, je décide d’être ce n’ai jamais osé, pas même avec lui : une petite salope, une chienne. Je sais ce qui m’attend. Il va me sodomiser, me remplir l’anus sans ménagement, et je sais que je vais aimer ça. J’en redemanderai comme la bonne salope que je veux être, pour lui. Son pseudo sur le site ne laisse aucun doute sur ce qu’il souhaite de moi : « Gayactif86 ». Sur un site gay, on a l’avantage de trouver parfois ce que l’on cherche.Je suis à présent dans mon salon. On frappe à la porte. Je vais ouvrir, non sans une certaine appréhension… Bise, échange de banalités. Nous allons fumer sur ma terrasse. Les premières minutes sont toujours un peu difficiles. Il détend l’atmosphère en me plaquant une main sur les fesses.— Alors, ma petite salope, tu n’aurais pas quelque chose à me montrer ?Jamais il ne me parle comme ça. Il est donc entré dans le jeu… Ma timidité reprend malgré moi le dessus :— Si, mais tu ne vas pas te moquer de moi ?Sans attendre sa réponse, je me déshabille… et m’exhibe pour la première fois devant un mec en tenue féminine. Il m’attendait en porte-jarretelles, ne sera-t-il pas trop déçu ? J’ai rapidement sa réponse :— Mmmmh, t’es décidément une belle salope !La nuisette à l’air de faire l’effet escompté : il passe aussitôt la main dessous et me caresse les fesses, prisonnières sous le tanga en dentelle… Je tends ma croupe et me laisse faire : je me sens femelle, il avait raison.Pour le remercier de ce que je décide de prendre pour un compliment, je m’agenouille et m’affaire sur sa braguette. Son sexe me saute presque littéralement au visage ! Comme je m’y attendais, il est déjà prêt à l’action. Je l’embouche goulûment, en le dardant droit dans les yeux…— Petite salope, tu suces bien, tu sais ?Oui, je le sais. Je connais chaque méandre, chaque courbe de son sexe par cœur… Je suis littéralement fan de sa bite et il le sait, le salaud… hatay escort bayan Je suis son soumis, sa salope et j’aime ça. J’accompagne comme je le peux son mouvement de hanches. Il m’oblige à le prendre en gorge profonde et me baise littéralement la bouche. Je me sens bien chienne. Il m’avilit et j’apprécie…Rapidement cependant nous avons envie d’autre chose, lui et moi. Le confort du carrelage de la salle à manger et le manque de lieu approprié à nos ébats futurs nous conduit tous deux à cesser pour quelque temps cette délicieuse fellation.— Tu me suis dans ma chambre ?Sans attendre sa réponse, je le saisis par le sexe et l’emmène à l’étage. Il se laisse volontiers faire. Je chaloupe dans les escaliers comme une chienne en chaleur. Je sais qu’il a mes fesses sous les yeux, et j’en profite à mon tour… Il se laisse guider, sexe en avant dans ma main sans broncher.Arrivés dans la chambre, j’achève de le déshabiller puis entame une pipe en règle… Il gémit de plaisir. Je sais ce que je vaux à ce jeu. À mon tour de l’avoir sous mon emprise. Brusquement, je cesse le jeu. Je baisse mon tanga, me mets une noisette de gel sur l’anus, m’agenouille sur le bord du lit et me retourne vers lui, faussement ingénue, en lui tendant ma croupe et soulevant ma nuisette pour bien laisser apparaître mes fesses…— Tu n’aurais pas envie de me remplir comme la bonne salope que je suis ?Il agit alors comme un chien fou. Il présente son gland à l’entrée de mon petit trou, puis m’enfourne en deux temps jusqu’à la garde. Il me prend comme une véritable chienne mais après tout, c’est ce que je cherchais. Je ne vais pas m’en plaindre. La douleur s’estompe très rapidement (suis-je plus ouvert que je ne le pensais ?) et j’apprécie de me sentir rempli de ce membre dans mon fondement.— Salope ! me lance-t-il en m’embrochant.Là, je sais que je vais prendre cher… mais je l’ai bien voulu, voire cherché : je voulais être une salope ? Je paye… avec bonheur.Je sens ses couilles taper contre mes fesses. Il ne me ménage pas. Je râle à chaque coup de boutoir qu’il m’assène.[chat] : Mais ton plaisir ? m’a-t-il demandé sur le site, quelques heures auparavant.[chat] : Je m’en fous, je veux que tu me prennes comme une salope, lui ai-je alors répondu.Trop tard pour me dédire. Il me faut à présent assumer…Il a à présent saisi mes hanches. Je m’évertue à suivre de la croupe le rythme qu’il m’imprime du mieux que je peux. Mon sexe à demi-bandé effectue un mouvement d’oscillation à chacun des ses assauts. Bientôt, hatay escort la position quatre-pattes devient par trop inconfortable et je m’allonge sur le lit, à plat-ventre. Il ne me laisse pas de répit pour autant et me fourrage à nouveau comme un sauvage.Il est taureau, bouc, bestial, presque a****l… bref, mâle, tout simplement ! Et j’aime ça : je suis objet de jouissance.— T’aimes ça, salope, quand je te la mets bien profond ?Que répondre ? Que je me sens bien femelle, baisée à fond par un mâle ? Que mon ego en prend un sacré coup parce que j’aime vraiment ça ? Qu’il me domine littéralement et que je me sens humilié d’être une chienne ? Alors je me surprends à lui répondre, du moins entre deux râles de plaisir :— Oui, j’aime ça… J’aime ta bite ! Tu me prends bien à fond… Je suis ta petite salope !Peu à peu je le sens ralentir. Personne ne pourrait tenir à cette cadence bien longtemps… Il se couche sur le dos, haletant. Sa belle queue dardant vers le plafond. Sans lui laisser le temps de récupérer, je m’empale dessus sans hésitation et entame une série de va-et vient en lui tournant le dos. Je m’active comme la vraie salope que je suis devenue : je veux que mon amant jouisse en moi. Je lui ai promis qu’il repartirait vidé, et moi comblé…D’objet, je deviens sujet : son membre est en mon pouvoir, et je le sais prêt à éclater.Je monte et je descends frénétiquement sur sa délicieuse hampe. Il est en moi, à moi, bien que ce soit lui qui dans l’instant me possède. Je perçois une onde de chaleur me parcourir… Mon corps s’affaisse sur le pilori. Je ne suis plus maître de lui. Je jouis sans même éjaculer : spasmes et tremblements en provenance de ma prostate irradient délicieusement mon corps à plusieurs reprises.Comme j’aimerais le sentir jouir en moi… devenir réceptacle de sa semence. Ressentir pour la première fois, dans une dernière crispation, de longs jets de sperme chaud inonder le fond de mes entrailles et le sentir couler et refluer hors de mon anus désormais largement ouvert… Soudainement, il se retire. Pourquoi ? Il était au bord de la jouissance ! Fin du fantasme…Il est trop respectueux et ne souhaite pas jouir en moi. Il se masturbe frénétiquement. Je lui gobe les testicules. Je sens la contraction : il est prêt à jouir. Je lui gobe les testicules. Sa jouissance se répand sur son ventre et sur mon visage. Je suis content : mon amant a également joui. Il y parvient toujours, même si l’inverse n’est pas vrai. J’ai été une bonne salope.Il s’endort rapidement. Je profite avec tendresse quelques minutes de son sexe enfin au repos sous les draps. Je le caresse, l’embrasse et l’embouche avec reconnaissance pour tout le bien qu’il m’a fait… avant de m’endormir à mon tour pour quelques heures.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32